A PROPOS D'APPRENTISSAGES
Jérôme Felin, Inspecteur-conseiller arts plastiques
D.R.A.C. Haute-Normandie


Ils ont le bras tendu comme une tige, leurs mains sont des fleurs, leur doigt le pistil et, qu'elles naissent de la latérite ou de la poussière noire des villes, ces rares corolles s'élèvent inexorablement au faîte de leur espérance.
Il en faut, pourtant, de la détermination, pour trouver la lumière et s'épanouir, lorsqu'en rangs serrés on s'aligne sur les bancs, condamnant au déséquilibre ceux qui sont repoussés aux extrémités. Il en faut aussi lorsqu'au terme de journées cristallisées par l'ordre et le confinement les tiges s'affalent, que les têtes se courbent et les yeux se ferment. Combien de fois aussi sera-t-on saisi par l'échec, l'incompréhension, la jalousie dont le désarroi est le creuset, face à une maîtresse à laquelle on veut complaire car on ne sait, et pour longtemps, démêler l'affect de la juste aspiration à la liberté, celle que donne la connaissance, liberté que l'on pressent, voyage vers l'indépendance commencé si tôt, voyage vers Utopie aux rivages incertains ?
Serbie, Amérique, Chine et Inde, Nigéria, Ceylan, Russie et Suède, France et Burkina Faso... si les serres changent, l'appareil qu'on pose devant ces enfants capte le même regard.
Voyons les sans nostalgie : ils ont les mains moites, leur sueur collecte les atomes évanescents de leur savoir. Ils s'assoupissent sur les tables crasseuses de leur temps, leur temps d'enfance immobile, le temps des fronts crispés, des omoplates et des fesses douloureuses, statufiées par des barres de bois trop rigides.
Mais voyons les dans leur beauté, cette insondable et inconsciente présence au monde, faite de douleur et de rêve mêlés, présence parfois si brutale qu'elle nous révèle, à nous, adultes, notre tentation à l'effacement, à s'abréger de nos existences dont nous relevons de moins en moins les défis.
Avec une assurance discrète et le rempart illusoire d'une technique parfaite, Anya documente leur être-là, aux prises avec le réel, comme le sont parfois les oeuvres d'art les plus exigeantes.

Top